By Georges De La Fouchardière

Show description

Read Online or Download Histoire d’un petit juif PDF

Similar french_1 books

La littérature d'imagination scientifique

Cet ouvrage traite de los angeles littérature d'imagination scientifique, principalement entre 1830 et 1910. C'est une littérature qui a été portée par l. a. Révolution industrielle et l. a. obscure d'inventions qui a modifié l. a. vie quotidienne dans les will pay développés. Cette littérature s'inscrit dans un courant qui a débuté avec Lucien, qui s'est confirmée avec Cyrano de Bergerac, pour s'affirmer avec Verne et Wells.

Extra info for Histoire d’un petit juif

Sample text

Mon père avait raison... Tous ces gens chantent et dansent... S’il avait été un peu plus observateur, Benjamin aurait reconnu que ces danseurs avaient sur leurs visages l’air de gravité un peu anxieuse qu’on peut observer dans l’œil d’un ours savant exécutant un numéro de chorégraphie ; car l’ours danse parce qu’il est installé sur une plaque de tôle chauffée au rouge sombre. Il s’adressa à l’un d’eux, du ton cordial qu’il devait prendre naturellement dans un pays où tous les hommes sont frères.

Benjamin attendit que le surveillant se fût éloigné pour adresser à son compagnon d’infortune ces paroles en langue yiddish. — Comment se fait-il que je te retrouve ici, Abramovitch Moïsowski ? N’es-tu donc plus dans ton gouvernement de Tourduskopol ? Abramovitch tourna vers Benjamin un visage méfiant. — Qui es-tu, jeune homme ? — Je suis ton cousin Benjamin Lévy, de Jérimadeth... je suis venu ici à travers mille dangers, comme vers une nouvelle terre promise, quittant la belle Rébecca qui était la joie de mes yeux et l’espoir de mon âme...

C’est vous qui vous êtes invité avec une insistance qui touchait à l’indiscrétion. Je ne vois aucun inconvénient à ce que vous partiez tout de suite pour Paris... Quant à l’exception faite pour les femmes à la règle de la propriété commune, je la trouve très honorable... Car la belle Rébecca va venir me rejoindre dès que j’aurai été nommé gouverneur d’une province. Et il ne me plairait aucunement que mon épouse fût mise en commun parmi des millions de Russes, ce qui me laisserait un bien faible pourcentage dans mon espoir de paternité individuelle au cas où, comme je l’espère, elle donnerait le jour à un fils.

Download PDF sample

Rated 4.13 of 5 – based on 50 votes